Archive for 16 mars 2013

Imprimer ses vêtements, bientôt possible

 

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir imprimer instantanément les vêtements de ses rêves !?
Eh bien Grâce au designer Joshua Harris, la mode 3.0 pourrait bien arriver chez nous en 2050 !

© Joshua Harris

 

Un appareil du futur ..

 

Les possibilités de cet objet sont multiples. Il peut aussi bien être utilisé par les stylistes et les marques pour vendre leurs créations en version numérique, que par les consommateurs eux mêmes. Cette imprimante nouvelle génération permettrait à chacun d’acheter, de fabriquer et même de recycler ses vêtements.

© Joshua Harris

 

Comment ça marche ?

 

Avoir une imprimante à vêtement chez soi permettra de choisir le modèle depuis son domicile et d’ordonner sa fabrication pour le recevoir rapidement, sans frais de port, sans emballage, directement depuis sa machine.

Un système de cartouches, à l’image des imprimantes papier permet de sélectionner le tissu et le coloris. Il suffit ensuite de choisir la coupe souhaitée et d’imprimer le vêtement. Un jeu d’enfant ?

3D-imprimante-boutons

© Joshua Harris

 

Un système écologique

 

Eh oui, dans un souci d’écologie et d’économie, un système permet de charger l’appareil de vêtements indésirables qui sont alors décomposés pour devenir le matériau de pièces futures.

En plus, on peut imaginer que des boutiques utilisent cette imprimante pour produire non plus à la chaîne  mais à la demande du client. Il n’y aurait plus autant de stock donc moins de pertes et probablement un grand impact sur l’environnement.

 

Plusieurs questions se posent face à cette innovation. Quel impact aurait le succès de cette imprimante sur les pays qui fournissent en quantité massive les tissus à l’heure actuelle ? La mode tiendra-t-elle compte de ce nouveau procédé ? Sera-t-il possible de commander chez soi une pièce de grand couturier ?

Réponse en 2050, si cette machine voit réellement le jour d’ici là.

 

J’ai testé le vernis UNE Beauty !

 

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de recevoir un des tous nouveaux vernis UNE Beauty, le C25 (un bleu jean trop canon), ainsi que le dissolvant tout doux, huile soin sans parfum.

 

Image du Simone Blog 

 

Alors, tout d’abord, la promesse des ces vernis : un vernis 3 en 1, à savoir base, couleur et top coat. La gamme est formulée sans utiliser de formaldéhyde, toluène, phtalate et contient jusqu’à 85% d’ingrédients d’origine naturel en fonction des teintes.

Les teintes de la gamme sont assez « nudes » avec 8 couleurs inspirées de carnations naturelles de la peau, des lèvres, des yeux, et un pinceau XXL!

Pour ma part, j’ai testé le vernis C25,

Ce que j’en pense :

Déjà le pinceau, j’adore! Il est vraiment XXL, et il permet vraiment une application facile, on peut quasiment faire toute la surface de l’ongle en un passage.

Par contre, le tout petit « hic » est qu’il prend beaucoup de matière, il faut donc faire attention au dosage.

La promesse est quasiment tenue puisqu’une couche suffit à ce que la couleur soit parfaite sur la plupart des ongles, et la brillance impeccable, malgré tout j’ai préféré mettre 2 couches pour vraiment avec une couleur uniforme sur tous mes ongles (il faut sans doute que je m’habitue à la grosseur du pinceaux, pour déposer une couche uniforme de matière sur tous mes ongles).

Son prix : 

12,90€ (distribué dans tous les Monoprix et sur le e-shop de la marque http://www.unebeauty.com)

En résumé :

Le vernis C25 porté…

Une beauty promet un vernis 3 en 1,     la promesse est tenue !

Je n’ai pas mis de base et aucun   transfert sur les ongles (ça c’est vraiment bien, parce que merci les ongles bleu sinon ^^).

Coté brillance, il est parfait, rien à envier à un bon top coat !

Dernier point important, la tenue.

Eh oui, parce que c’est bien sympa d’avoir une belle couleur sur les ongles mais si elle ne tient qu’un jour, non merci. Du coup, mon vernis à tenu 4 jours sans retouche ! Donc la encore, je suis conquise !